Après ses différentes sorties médiatiques par lesquelles il insistait ne pas chercher à créer la confiance mais plutôt de faire son trovail d’organiser les électiins, NAANGA s’entête toujours et campe sur la machine à voter recusée par toutes les parties prenantes, même une partie de sa famille politique le FCC.

Voici 3 raisons qui anime NAANGA :

1. ALLEGEANCE AVEC LE POUVOIR
Nul n’ignore que NAANGA avec sa CENI ne peuvent rien faire sans autorisation de la kabilie.
Cette manoeuvre a commencé depuis sa désignation jusqu’aujourd’hui.
La CENI n’est pas indépendante comme on le dit, elle est plutôt inféodée avec le pouvoir.
Nous nous souvenons d’une grande messe des caciques de la majorité révélée par Jeune Afrique sur les possibilités de tricher les élection où NAANGA était convié et les injonctions lui ont été donné de chercher une méthode éfficace de tricher.
L’invalidation des opposants encombrants par NAANGA n’a éte que le résultat d’un point de presse d’Alain ATUNDU LIYONGO porte-parôle de la Majorité et une séance de travail avec Alexis NTAMBWE MWAMBA Ministre de la Justice.

2. ENRICHISSEMENT ILLICITE.
Derrière la machine à voter, NAANGA avec ses complices au pouvoir se sont faits des véritables machines financières.
Depuis le choix, la passation du marché, la procédure de décaissement ce n’est que le flou qui plane.
Avec une machine qui coûterait au maximum 500$ NANGA la fixe à 1500$ et les 1.000$ des contribuables congolais sont volatilisés.
La preuve n’est que l’incapacité de la CENI de répondre à la 3e question de l’UDPS sur le prix de la machine à voter.
NAANGA s’est fait de la fortune, le pouvoir et l’argent lui diabolisent et il s’en fou de l’avenir du pays qui se trouve entre ses mains.

3. RETARDER LES ELECTIONS ET/PREPARER LE BOYCOTT
Nous avons tous suivi un théâtre où NANGA déclarait: pas de machine à voter, pas d’élections.
Cette position n’était en train que de baliser la route pour le report et/ou le boycott des élections, deux possibilités qui plaisent le pouvoir en place.

Est-ce que l’opposition congolaise tombera t-elle dans ce piège tendu par le pouvoir et sa CENI?

Le peuple dit non à tous les pourpalers qui pourraient accorder un jour à KABILA.
Le peuple dit non au report des élections par la CENI.

Mobilisons-nous avec des actions concrètes et de grande envergure pour obliger l’organisation des bonnes élections.

La Vigilance Citoyenne s’impose.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *