Avoir des élections le 23 décembre pour une alternance démocratique c’est bien, mais avoir des bonnes élections, appaisées et garantissant la paix post-électorale c’est mieux.
La majorité des congolais ne veulent pas de la machine à voter; avec plus de 53% d’analphabets, le congo a un grand problème d’accès à la NTIC, et la machine à voter étant un véritable ordinateur muni d’un port USB et d’un système d’exploitation, les choses seront encore pires.

Sur près de 40 millions d’enrolés on retrouve au moins 59% des jeunes, cependant  pour éviter la crise  post-électorale ; la population doit s’impliquer en mennant des actions dans le sens à contraindre la CENI à abandonner sa thèse de « Pas d’élections sans machine à voter ».
Corneille  Nangaa et ses chefs de la Kabilie ne peuvent aucunement imposer leur volonté à tout un peuple de plus de 80 millions d’habitants après 17 années passées au pouvoir sans un moindre changement si ce ne sont que des guèrres à répétition. Si le 23 décembre il n’y a pas élection, Joseph Kabila devra démissioner de ses fonctions et laisser le pays dans une transition selon les dispositions constitutionnelles.

Peuple congolais restons vigilant

le pouvoir appartient au peuple

Michel-Olivier Ofelo militant vici-rdc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *