En cas de non organisation des élections le 23 décembre 2018 l’article 64 de la constitution fissuré.
Le FCC et Joseph KABILA derrière l’alinéa 2 et le peuple congolais sur l’alinéa premier.

Chers compatriotes la vigilance nous oblige et la Véracité des faits constitutionnels réclame la vérité rien que la vérité.
La probabilité de non organisation des élections le 23 décembre accroît et la guerre d’intérêt ouvre ses portes pour le pouvoir en place qui ne jure que par l’interprétation érronnée de l’article 64 alinéa 2 pour que le chef de l’État actuel reste en fonction jusqu’à la remise et reprise avec le nouveau président élu.
par ailleurs le peuple doit appliquer l’alinéa 2 du même article pour faire échec à un individu ou à un groupe d’individu qui prend le pouvoir par la force et l’exerce en violation de la constitution comme il est le cas du pouvoir démocraticide, liberticide, tyrannique, dictatorial de Monsieur KABILA avec sa mouvance.
Tout débutera le 24 décembre soit 24 heures après le début d’un autre glissement froid que prônera ce régime finissant.
Nous devons être vigilants dès maintenant en barrant la route à ces énnemis de la nation pour qu’il ne soit pas tard la fin de l’année.
En cas où nous (peuple) réussissons à conquérir la rue au mois de novembre pour le retrait pire et simple de la fameuse machine à voter, KABILA de son côté procédera par une Parodie d’élection pour la simple raison de légitimer son dauphin, c’est un deuxième plan du fcc car, le dauphin de jkk n’est pas populaire mais son nom est cité dans tous les coins du pays par imposition à travers les gouverneurs des provinces tous déjà forcés à l’adhésion et devenus membres du FCC.
Ce qui est sûr et certain est que l’opposition est en perte de vitesse par rapport au candidat du fcc ,du faite que la majorité bloque toute activité des opposants à-travers le territoire national.

La vigilance citoyenne nous oblige de nous lever comme un seul homme pour exiger le retrait de la machine à voter, l’extirpation de 16℅ d’électeurs fictifs pour bloquer tous les plans diaboliques de Mr. KABILA et son ami NAANGA afin d’aller aux élections libres, Démocratiques, transparentes et appaisées.

Tenons nous débout car, l’énnemi de la république est déjà connu.

Jean-Paul Elekola Angema
Militant VICI-RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *